© 2019 Flore Védry-Roussev. Proudly created with Wix.com

PROGRAMME

Jeudi 30 juillet 2020 à 21H

Axelle Fanyo (soprano) et Louise Akili (piano), Autour de mélodies françaises

Voix généreuse, timbre riche, excellente technique doublée d'une expressivité captivante ... La jeune soprano Axelle Fanyo se révèle la soprano française les plus prometteuse de sa génération. Remarquée en 2019 par Renée Fleming lors des SongStudio au Carnegie Hall de New-York, elle fait ses débuts aux Etats-Unis la même année avec le Kaleidoscope Orchestra. 

Diplômée (à l'unanimité) du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, et est lauréate de plusieurs concours internationaux (Enschende, Toulouse) ainsi que de la Fondation Royaumont. Elle chante avec des ensembles tels que Les Siècles, Opera Fuoco, Le Palazetto Bru Zane, et se produit dans 

Elle excelle dans les mélodies françaises et les lieder, genre qu'elle affectionne particulièrement et qu'elle nous fait partager avec sa partenaire au piano, Louise Akili.

Plusieurs reportages lui ont été consacré dont cette année, le suivant sur France 2 :

https://www.youtube.com/watch?v=o_EKIger-Z8

Louise Akili est une jeune pianiste au phrasé soutenu, et à la musicalité aiguë, dotée d'un large éventail musical et d'un goût prononcé du partage musical, elle collabore avec de nombreuses personnalités de la musique, et notamment, depuis longtemps avec Axelle Fanyo. Louise Akili est elle aussi diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, et lauréate de la Fondation Royaumont, de la Cité Internationale des Arts à Paris, de la bourse Nguyen Thien Dao de la Fondation Nadia et Lili Boulanger. Elle se produit dans de nombreux concerts dans des formations diverses tant en France qu'à l'étranger et enseigne le piano au conservatoire Chopin du XVe arrondissement de Paris.

Jeudi 6 août 2020 à 21H

Lutetia Trombone Quartet : Hommage à Beethoven

Le 2e concert présentera un ensemble original, dont la chaleur du timbre et la grande variété de répertoire surprend souvent. Il s'agit du quatuor de trombones Lutetia Trombone Quartet. 

Le Lutetia Trombone Quartet est un quatuor de trombones réunissant quatre amis et musiciens du CRR de Paris. 
En janvier 2016, ils décident de créer un quatuor de trombones dans l'optique d'enrichir leur expérience musicale et de partager leur plaisir à jouer ensemble. Depuis, ils exercent leur passion en musique de chambre.
En septembre 2016, le Quatuor est entré dans la classe de musique de chambre de Pascal Proust puis en 2017 dans celle de Philippe Ferro où ils abordent un répertoire riche et varié. 
Parallèlement à ses nombreux concerts, le Lutetia Trombone Quartet est lauréat de plusieurs concours : 1er prix au concours Centr’Ensemble 2017, lauréat du Concours Cuivres en Nord 2018 et 1er prix du concours national de quatuor de trombones Lille 2018.
Le Lutetia Trombone Quartet est composé de : Raphaël Lèbre, Robinson Julien-Laferrière, Simon Prieur-Blanc et Léonard de La Servière.

Ensemble, ils interpréteront un programme varié autour des poignantes Equales de Beethoven, jouées lors des funérailles du Maître de Bonn.

Jeudi 13 août 2020 à 21H

Duo Eclypse, Danses pour piano à quatre mains

Le duo Eclypse, duo à deux pianos et quatre mains, est l’un des ensembles les plus talentueux et remarqué depuis près d’une dizaine d’années. 

Constitué par les pianistes Maroussia Gentet (1er Prix du XIIIème Concours International d’Orléans, 2018) et Antoine Mourlas (brillant chambriste également lauréat de nombreux Prix Internationaux), le Duo s'est produit depuis sa création dans une dizaine de pays sur les scènes des festivals les plus importants (Festival Città di Padova, Acit Venezia, Palazzo Albrizzi (Italie), Festival Au fil de l'Art (Belgique), Balckheat Hall (Londres), Festival Racinotes (Suisse), Festival Debussy, Festival International de Wesserling, Festival Européen Jeunes Talents, Festival Au Gré des Arts…) et leurs interprétations sont couronnées par un succès autant public que critique.

Pour notre dernier concert, ils interpréteront un programme de danses Hongroises et Slaves de Brahms et Dvorak...

"un rendez-vous incontournable de l'été en Pays vernois"

Sud-Ouest

LE FESTIVAL

Musique, Patrimoine et Convivialité

A l’époque de sa création la petite église de Saint-Amand de Vergt, du 12e siècle, était comme beaucoup d’autres, en mauvais état et sa restauration devenait urgente.

Deux dames de la commune s’en émouvèrent, et, à un moment où il n’existaient que peu de manifestations musicales en Périgord elles créèrent le Festival avec le soutien du Maire et du Conseil municipal. Les bénéfices devaient servir à la restauration de l’église. Beaucoup de choses ont été réalisées, d’autres restent à faire.

Avec trois concerts de musique classique par an - donc plus de 110 concerts depuis sa création - pour un public de plus en plus large et fidèle, féru de Musique ou non, accueillant, bienveillant mais exigeant, le Festival est devenu un évènement culturel reconnu en Périgord.

Des musiciens de talent, engagés et enthousiastes de faire connaître la musique classique, même dans une petite église au fin fond du Périgord, nous témoignent une grande fidélité et plusieurs sont revenus à Saint-Amand.

Des temps héroïques restent la buvette rustique et les petites bougies dans des photophores de fortune, qui jalonnent le chemin qui conduit à l’issue du concert, vers la salle des fêtes. C’est ici que, depuis 1989 se retrouvent musiciens et spectateurs autour d’un magnifique buffet, préparé par les habitants de Saint-Amand.

Depuis 1994 une exposition y est organisée pour compléter la soirée : peintures, gravures, dessins, photos et patchwork d’artistes locaux et internationaux, connus et inconnus y trouvent leur place.

On doit la pérennité du Festival à tous ceux qui ont aidé : en premier lieu le Conseil Général, et la du grand Périgueux qui, tous les ans, octroient une subvention, à Monsieur le Maire et son Conseil Municipal, qui nous soutiennent et nous aident, ainsi qu’à quelques donateurs et sponsors occasionels.

LA COMMUNE : http://www.vergt-perigord.fr/fr/information/64944/saint-amand-vergt

 

Saint Amand de Vergt ce village au coeur du Périgord, en effet, se situe sur la ligne de partage des eaux des deux rivières, qui structurent géographiquement cette province, la Dordogne et son affluent rive droite, l'Isle.

 

Saint Amand de Vergt, comme tout ancien site habité depuis des millénaires, possède ses particularités:patrimoine architectural avec une église du XIIe siècle, des personnalités remarquables, des évènements historiques et des mythes comme les sources aux vertus magiques...​

 

Il y a aussi l'extraordinaire tableau aux dimensions impressionnantes - Le Christ au tombeau - du peintre Louis César Joseph Ducornet, artiste peintre né sans bras ni fémur suite à une malformation foetale.

Il est né en 1806 dans le Nord à Lille, mort à Paris en 1856. L'amour maternelle s'efforça de compenser ces infirmités épouvantables et lui assura la compensation psychique qui lui permet de survivre dans une ambiance catholique qui fut incontestablement un refuge à son infortune.

Tout enfant, Louis César apprit à se servir de ses doigts de pieds pour saisir les objets, pour manger, pour écrire et dessiner.

Son don pour le dessin fut remarqué et encouragé par un professeur de Lille, descendant de la famille du peintre Watteau et fut envoyé à Paris dans des ateliers de peinture réputés.  Louis César Ducornet, très vite célèbre à Paris, fait l'objet en 1826 d'un portrait-charge, statuette caricaturale de Jean Pierre Dantan, caricaturiste des personnages en vue.

 

Parmi les oeuvres non religieuses de Louis César Ducornet, le tableau de Mélodia, belle chanteuse tenant une partition à la main, et le général de Négrier qui s'illustra dans la conquête de l'Algérie, mais auparavant un des héros des guerres napoléoniennes. Parmi les oeuvres religieuses très nombreuses, le tableau qui se trouve à Saint Amand de Vergt en son église fut achevé en 1843.

 

L'acquisition du tableau

Dans les années 1840, l'abbé Etienne Masson faisait construire la nouvelle église de Vergt, mais les finances manquaient. Il avait acquis l'appui du chanteur en langue occitane (variété gasconne) Jasmin (celui de la station de métro et d'une rue dans le seizième arrondissement  à Paris).

Jasmin était apprécié à la cours de Louis Philippe, qui encourageait les cultures régionales, dont Frédéric Mistral a bénéficié. En 1842 Jasmin est à Paris - c'est l'année, où le tableau le Christ au tombeau destiné à la cathédrale de Dax, est achevé. Une copie   destinée à l'église Saint Jean de Vergt est exposée au Salon en 1843 est donnée à l'abbé Masson. 

 

Ce tableau reste à Vergt de 1844 à 1973 dans l'église Saint Jean. Lors de la rénovation de l'église avec des peintures contemporaines d'art sacré, l'abbé Jean Dufraîche décide de placer le tableau dans l'église du 12° siècle de Saint Amand, église associée à la paroisse de Vergt.

 

La vie du peintre Ducornet rappelle que les problèmes humains des malformations physiques peuvent être surmontées quand une forte affectivité les compense, mais aussi quand la société assure l'intégration économique et sociale de l'handicapé.

L'église de Saint Amand de Vergt avec son tableau charismatique évoque un cas des plus extraordinaires de sauvetage humain d'un très lourd handicapé physique devenu un très grand artiste.

 
 
 

LES ARTISTES

Axelle Fanyo
Louise Akili
Lutetia Trombone Quartet
Duo Eclypse
 

PARTENAIRES

INFORMATIONS PRATIQUES

Tarifs et Réservations :

Adultes : 20 €

Enfants jusqu'à 12 ans : 10 €

Abonnements : 50 €

Adresse réservations :

Mairie de Saint-Amand-de-Vergt

24380 Saint-Amand-de-Vergt 

Téléphone Réservations  : 

05.53.54.93.83

06.81.51.78.45

Mail : festivalstamanddevergt@gmail.com

Vous pouvez effectuer votre réservation par mail ou courrier postal en envoyant un chèque et vos coordonnées à l'adresse de réservation. Les billets sont à retirer sur place à partir d'une heure avant le début du concert.

 

Le Festival de St-Amand-de-Vergt est géré par l’Association du Festival. Les ressources de cette association « loi 1901 » à but non lucratif proviennent de subventions, de partenariats privés, de la billetterie et des cotisations de ses membres.

En tant que particulier, vous pouvez devenir donateur et ainsi soutenir personnellement l’Association. Les particuliers peuvent bénéficier de réductions d’impôts.

Vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur le revenu de 66% de la valeur du don – réduction plafonnée à 20% du revenu imposable. A la réception du don, le festival adresse un reçu fiscal à joindre à la déclaration des revenus. Par exemple, si vous donnez 100 €, vous disposez d’une déduction fiscale de 66 €, le coût réel est alors de 34€.

NB : aucune contrepartie ne peut être accordée par rapport à des dons

 

SOUTENEZ-NOUS

Newsletter

Abonnez-vous pour recevoir les actualités : 

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey YouTube Icon